En 2015, de nombreuses personnes ont vu le montant de leur prestation de compensation du handicap (ou PCH) décroître. Pour beaucoup, cette aide est pourtant absolument indispensable pour se nourrir, se laver ou même travailler. C’est le cas de Sarah Salmona, professeure de français dans les Yvelines, souffre de myopathie, dont le département des Yvelines a divisé par cinq les aides dont elle bénéficiait. Dans une vidéo postée le 20 juin sur les réseaux sociaux elle explique n’avoir plus que « 2 heures et 22 minutes d’aides par jour » pour se lever le matin, se doucher, s’habiller, sortir de chez elle pour aller travailler ou faire ses courses, se nourrir, aller aux toilettes se coucher…

L’enseignante constate que le gouvernement actuel fait peu cas de cette question. S’adressant à Emmanuel Macron, elle demande à ce que soient garanti aux personnes dans sa situation « suffisamment d’aide humaine pour leur permettre de vivre une vie digne et autonome. » 

http://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/handicap-un-appel-a-macron-visionne-300-000-fois-en-quelques-jours_2255191.html